Profil Artistique

Georgia italique est une police délicate et s’inspire de la calligraphie. Elle permet de mettre en valeur une petite section de texte dans un paragraphe.

Je vous invite à pénétrer dans un autre Uni Vers

Je vous y amène au plus près

Laissez-moi le suggérer, l'évoquer

Laissez-moi vous raconter une histoire...

 

J'ai commencé la photographie "Nature & Animalier", classique, capter les instants fugaces d'un oiseau ou le coucher de soleil, l'hiver sur l’île de Noirmoutier.

Puis, peu à peu, quelque chose de différent a émergé, une photo par ci, par là, détenait une puissance dont j'ignorais l'origine.

En 2019, Une révélation ! mon esprit a compris ce que captait mon œil : Une autre dimension, toute proche de la nôtre, abritant les Esprits de la Nature.

En parallèle, je me suis formée à la géobiologie (l'étude de l'impact de l'environnement sur le vivant), le clair ressenti et le magnétisme, ainsi que le chamanisme en allant à la rencontre de mon animal totem.

Dans ces formations, il est dit de ne pas croire mais d'expérimenter soi-même les choses

 

C'est la démarche que j'ai entreprise et j'arrive à entrer dans un état modifié de conscience, rentrer dans un monde proche du nôtre et différent à la fois. Oh, je n'ai rien inventé, vous trouverez beaucoup de livres très sérieux sur les élémentaux, les sciences et les champs akashiques. Ce monde scientifique qui commence à se rendre compte que l'infiniment petit est relié à l'infiniment grand, que l'information circule entre 2 atomes éloignés l'un de l'autre,etc,..

 

Être la première à découvrir, à mettre au jour, à voir ce que les autres n'ont jamais remarqué, procure une joie enfantine, une exaltation primitive, archaïque, venue du font des âges,tel une pionnière de l'invisible.

 

Quand je prospecte, il m’arrive de plonger dans un état hallucinatoire, proche de celui qu’on peut connaître en pratiquant le yoga ou en faisant une retraite dans un haut lieu spirituel

Je me promène souvent en pensant à autre chose, c'est pour moi une forme de méditation. Il est d’ailleurs préférable de ne pas chercher quelque chose de précis et d’avoir l’esprit au repos pour que l’œil puisse accrocher l'insolite. Je marche sur de grandes distances, à vitesse lente, je retourne dans les mêmes endroits encore et encore et croyez-moi j'en découvre tous les jours !

 

Je souhaite à travers mon regard, faire découvrir ou redécouvrir l'extraordinaire dans l'ordinaire, Rendre l'invisible, visible,

Travailler en étroite collaboration avec les Esprits de la Nature afin d'accompagner l'homme à sa juste place, au cœur même de cette Nature, au cœur même de l'Univers et retrouver le chemin de la Source divine où tout est lié, tout est Un...

 

Où peut voler le dragon si le ciel n'existe plus ?

Où peut s'abriter l'elfe ou le lutin s'il n'y a plus de rochers ?

Dans quel arbre va s'abriter le faune si la forêt meurt ?

Dans quelle eau va se baigner l'ondine ou la vouivre si l'eau devient poison ?

 

Ces présences ont besoin de nous car ils ne peuvent modifier la matière, càd qu'ils ne peuvent pas intervenir physiquement pour réguler la pollution par ex ou le réchauffement climatique. Mais ils peuvent nous aider, de manière plus subtile.

 

Les voir et les faire découvrir au grand public c'est une manière de clamer haut et fort qu'ils existent et qu'ils sont autant en danger que nous. Ils ont senti ce danger depuis des siècles, depuis qu'on les a relégué au rang de mythes et de légendes. Leur monde vacille et pourtant ils sont remplis d'espoir. Espoir de voir changer les choses, d'agir, avec nous les humains

 

Je terminerai par quelques phrases d'un poème :

 

"Il ne sert à rien d’aller voir plus loin que la lisière de tes cultures ”

On m’a dit, et je les ai cru ; de retourner ma terre et d’y semer mes plants,

De choisir un terrain et de construire ma maison près de cette pâture

Nichée au-dessus des collines, là où s'échappent les sentiers adjacents.

Jusqu’à ce qu’une voix, comme une mauvaise Conscience réprouvée,

Nuit et jour dans un éternel Murmure, vint et me chuchota :

“ Quelque chose se cache. Va et repousse tes Limites. Va les trouver.

Quelque chose est perdu derrière les montagnes. Perdu et qui t'attend,Va ! ”

L'Explorateur, 1898, Kipling

 

LES ARTISTES QUI M INSPIRENT

Herbert Crowley, le poème "L'explorateur" de Kipling, Carl Sagan et "Contact", M. Merleau Ponty et "Le visible et l'invisible", les alchimistes, l'univers de Tim Burton, Edgar Alan Poe, Lovecraft, Roger Caillois,ces gens sont connectés au monde de l'invisible

 

REMARQUES

Je pratique la photographie en mode instinctif. Je me laisse totalement guidée par les éléments.

Il n'y a aucun montage photos ni transformation d'aucune sorte.

La seule action que j'exerce, essentiellement pour les photos prises le long de l'eau, c'est retourner l'image et voir qui s'y cache.

On pourrait parler ici de paréidolie, phénomène qui consiste à voir une forme familière dans un paysage, un nuage, etc...

Et je vous dis, oui, parfait, si c'est cela que vous vous voyez, cela me convient.

 

Les expériences, les connexions liées à ces photos font partie de "mon" monde, "ma" réalité mais ces photos ne m'appartiennent pas, je ne fais que transmettre et mettre en lumière ce que capte l'appareil photo. Bien souvent, la révélation se fait en post production, lorsque je trie les images. Bien des choses m'échappent sur le moment.

 

J'y trouve une liberté totale, de mouvement, d'action, de vivre pleinement le moment présent.

En ces temps difficiles, c'est ce qu'on nous demande d'expérimenter. Être conscient de soi, avoir confiance en soi, être cohérent.

Ce temps de confinement, je l'ai mis à profit pour peaufiner mon dossier, être en exacte adéquation avec moi-même. Ce travail me ressemble en tout et pour tout.

J'y ai mis mon cœur et mon âme...

copyright  eye Liner's photography

Agnes Obel  "Familiar"

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now